QI GONG traditionnel

la science chinoise de l'homme par l'énergie

Un des concept fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise étant le QI, ce flux énergétique omniprésent, et Gong voulant dire travail ou entraînement.

 

Le QI GONG est une pratique qui consiste à entraîner le QI, c’est à dire à le renforcer, l’accroître, l’épurer, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l’esprit.

 

La pratique régulière du QI GONG sert à renforcer et assouplir la structure musculosquelettique et à optimiser toutes les fonctions de l’organisme dans le but d’entretenir la santé et même, d’assurer la longévité.

 

C’est aussi une bonne préparation à toutes les activités sportives, artistiques et éducatives parce qu’elle favorise la concentration. Il existe également des exercices destinés spécifiquement à préserver l’énergie sexuelle.

1°/ Comment fonctionne le Qi Gong :

La science chinoise de l’homme par l’énergie : les anciens chinois ont élevé les pratiques de santé au niveau de l’Art.


Il y a 3000 ans, à la Cour de l’Empereur Jaune, le médecin n’était rétribué que s’il parvenait à maintenir le souverain et son entourage en bonne santé…

 

C’est dire si la médecine préventive était mise en avant à une époque où il n’existait guère de moyen de guérir.


Le Qi Gong (littéralement Technique d’Energie ou science Chinoise de l’Homme par l’énergie) était né.

 

Cette technique reste à ce jour une énigme pour les scientifiques occidentaux.

2°/ Présentation :

Un des concept fondamentaux de la médecine traditionnelle chinoise étant le QI, ce flux énergétique omniprésent, et Gong voulant dire travail ou entraînement, le QI GONG est une pratique qui consiste à entraîner le QI, c’est à dire à le renforcer, l’accroître, l’épurer, l’équilibrer et le faire circuler harmonieusement dans le corps et l’esprit.

 

La pratique régulière du QI GONG sert à renforcer et assouplir la structure musculosquelettique et à optimiser toutes les fonctions de l’organisme dans le but d’entretenir la santé et même, d’assurer la longévité.

 

C’est aussi une bonne préparation à toutes les activités sportives, artistiques et éducatives parce qu’elle favorise la concentration.
Il existe également des exercices destinés spécifiquement à préserver l’énergie
sexuelle.

3°/ Maitriser le QI :

Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les adeptes du QI GONG apprennent donc à percevoir leur QI et à le diriger le long des trajets d’énergie (les méridiens de l’acupuncture).


Il en viennent éventuellement à pouvoir absorber directement l’énergie de la terre, du ciel ou de la nature.


Pour pratiquer le QI GONG, on utilise :

  • des visualisations et des méditations
  • des exercices respiratoires
  • des postures immobiles, tenues un certain temps
  • des mouvements très diversifiés et généralement très lents, ou des enchaînements de mouvements
  • des étirements et des ondulations une grande attention mentale.


Mentionnons que le QI GONG se distingue du Tai Ji Quan par ses mouvements plus courts et isolés qui peuvent parfois être exécutés en position assise ou couchée, tandis que le Tai chi est essentiellement pratiqué en position debout.


Une connaissance approfondie de la Médecine traditionnelle chinoise n’est pas indispensable à la pratique du QI GONG, mais certaines notions sont utiles pour une pratique personnelle avertie. On peut s’en tenir à le considérer comme une gymnastique, mais ce serait passer à côté de ses vastes possibilités.


Les enseignants de QI GONG, par contre, doivent avoir une excellente compréhension de la MTC afin d’orienter les pratiquants vers les exercices appropriés à leur état.

Lire la vidéo
3°/ Maitriser le QI :

Par le contrôle du corps, de la respiration et de la pensée, les adeptes du QI GONG apprennent donc à percevoir leur QI et à le diriger le long des trajets d’énergie (les méridiens de l’acupuncture).

Il en viennent éventuellement à pouvoir absorber directement l’énergie de la terre, du ciel ou de la nature.

Pour pratiquer le QI GONG, on utilise :

  • des visualisations et des méditations
  • des exercices respiratoires
  • des postures immobiles, tenues un certain temps
  • des mouvements très diversifiés et généralement très lents, ou des enchaînements de mouvements
  • des étirements et des ondulations une grande attention mentale.
Lire la vidéo

Mentionnons que le QI GONG se distingue du Tai Ji Quan par ses mouvements plus courts et isolés qui peuvent parfois être exécutés en position assise ou couchée, tandis que le Tai chi est essentiellement pratiqué en position debout.

Une connaissance approfondie de la Médecine traditionnelle chinoise n’est pas indispensable à la pratique du QI GONG, mais certaines notions sont utiles pour une pratique personnelle avertie. On peut s’en tenir à le considérer comme une gymnastique, mais ce serait passer à côté de ses vastes possibilités.

Les enseignants de QI GONG, par contre, doivent avoir une excellente compréhension de la MTC afin d’orienter les pratiquants vers les exercices appropriés à leur état.

ENSEIGNANT : Philippe SAINT-SOLIEUX
LIEUX DE PRATIQUE : Maison des Associations,
rue de la Croix Cordier 51430 Tinqueux
COURS : pour les dates consultez l’agenda

4°/ Processus plus que miracle :

Selon ce que nous ont dit des enseignants de QI GONG, l’essentiel de cette approche ne consiste pas en des “recettes miracles” susceptibles de guérir spécifiquement telle ou telle maladie, mais en une puissante force capable de mettre en oeuvre les mécanismes autonomes de guérison dans l’individu qui entreprend la pratique et persévère.


Une même classe peut regrouper des personnes qui veulent se maintenir en forme, d’autres qui cherchent à se libérer du stress et d’autres encore qui souffrent de maladie.

Selon l’Institut Européen de QI GONG, la pratique régulière d’exercices appropriés (parmi une très vaste gamme) permettrait les applications suivantes :

Comme mode de prévention :
Assouplissement, détente, relaxation, gestion du stress, équilibre psychosomatique, meilleure vitalité, prévention des maladies, entretien de la mémoire, meilleur sommeil

Comme approche curative :
Améliorer la santé des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, d’insomnie, de déficit oculaire, de diabète, de paralysie, de maladie dégénérative, de déficit profond de l’immunité, d’asthme, l’hypercholestérolémie, pour n’en nommer que quelques-unes

Pour l’épanouissement sportif :
Augmenter la qualité du contrôle, l’endurance, la respiration et la capacité de propulsion soudaine

Pour le développement personnel :
Moduler la réponse émotionnelle et l’adaptation au stress psycho-émotionnel ou affectif; favoriser, tant chez l’adulte que l’enfant, la mémorisation, l’effort intellectuel, mais aussi l’imagination et la créativité

Pour l’ouverture spirituelle :
Favoriser le développement de certaines qualités, comme le calme, la sérénité et le lâcher-prise.

Comme approche curative :
Améliorer la santé des personnes souffrant de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, d’insomnie, de déficit oculaire, de diabète, de paralysie, de maladie dégénérative, de déficit profond de l’immunité, d’asthme, l’hypercholestérolémie, pour n’en nommer que quelques-unes

Pour l’épanouissement sportif :
Augmenter la qualité du contrôle, l’endurance, la respiration et la capacité de propulsion soudaine

Pour le développement personnel :
Moduler la réponse émotionnelle et l’adaptation au stress psycho-émotionnel ou affectif; favoriser, tant chez l’adulte que l’enfant, la mémorisation, l’effort intellectuel, mais aussi l’imagination et la créativité

Pour l’ouverture spirituelle :
Favoriser le développement de certaines qualités, comme le calme, la sérénité et le lâcher-prise.

ENSEIGNANT : Philippe SAINT-SOLIEUX
LIEUX DE PRATIQUE : Maison des Associations,
rue de la Croix Cordier 51430 Tinqueux
COURS : pour les dates consulter l’agenda

4°/ Processus plus que miracle :

Selon ce que nous ont dit des enseignants de QI GONG, l’essentiel de cette approche ne consiste pas en des “recettes miracles” susceptibles de guérir spécifiquement telle ou telle maladie, mais en une puissante force capable de mettre en oeuvre les mécanismes autonomes de guérison dans l’individu qui entreprend la pratique et persévère.

Une même classe peut regrouper des personnes qui veulent se maintenir en forme, d’autres qui cherchent à se libérer du stress et d’autres encore qui souffrent de maladie.

Selon l’Institut Européen de QI GONG, la pratique régulière d’exercices appropriés (parmi une très vaste gamme) permettrait les applications suivantes :

Comme mode de prévention :
Assouplissement, détente, relaxation, gestion du stress, équilibre psychosomatique, meilleure vitalité, prévention des maladies, entretien de la mémoire, meilleur sommeil